Classé dans | SANTE

La prévention devient un véritable enjeu de santé publique.

Publié le 17 avril 2013 par pmx

Je vous propose quelques lignes de mon essai scientifique transdisciplinaire,  grand public intitulé « LE SOLEIL DANS LA PEAU » et également de mon second essai sociologique  « ALORS OSONS ! » 2012

« La Santé ne concerne pas seulement la gouvernance thérapeutique standardisée, mais surtout la mise en place d’une stratégie anticipatrice à la maladie en initiant un respect « symbiotique » entre milieu naturel, organique et artificiel » 1.

« Nous devons préserver notre patrimoine Santé dont nous sommes inégalitairement dotés à notre naissance. Tout mettre en œuvre pour le valoriser sera vital pour ne pas le dilapider prématurément. Soyons plutôt fourmi ! Michel Foucault évoquait la notion de « souci de soi » , d’attention à soi. Il nous invite sur le chemin d’une maîtrise de soi, qui ne peut se profiler qu’en ayant une bonne connaissance de sa propre carte d’identité sanitaire, qu’il conviendra d’établir, et à laquelle il faudra se  référer assidument. L’antidote à la dilapidation de ce capital Santé est la prévention.

La prévention devient un véritable enjeu de santé publique. Il nous incombe de métamorphoser nos attitudes comportementales sanitaires passées en devenant un acteur éduqué, impliqué, réfléchi et anticipateur.

Cette problématique sera résolue en instaurant une éducation à la santé.» 2

1 «  LE SOLEIL DANS LA PEAU »  Partick Moureaux, Jean- Marc Bonnet-Bidaud, Alain Froment, Aymeric Petit. éditions Robert Laffont 2012

2 « ALORS OSONS ! » Patrick Moureaux  éditions Amalthée 2012

Ecrire un commentaire

Twitter

  • No Tweets Available

Archives