Classé dans | SOCIOLOGIE

Désormais nous devons penser GLOBAL

Publié le 17 avril 2013 par pmx

Je vous livre quelques lignes de mon essai scientifique transdisciplinaire, grand public intitulé « LE SOLEIL DANS LA PEAU » publié chez Robert Laffont 2012.

« L’homo sapiens des temps postmodernes  évolue dans une société stressante et anxiogène favorisant un comportement addictogène. Il est  pressé, compressé, oppressé, harassé, phagocyté par sa quotidienneté. Notre comportement  contemporain se singularise  par son EXCES gadgétisé, dé-naturé face à l’abîme annoncé ; c’est le toujours plus dans la consommation formulée. La connaissance contemporaine se caractérise par sa représentation essentiellement PARCELLAIRE, experte, ésotérique, et intouchable, mais au demeurant SUPERFICIELLE.  Aujourd’hui le PENSEUR évolue dans les strates complexes du savoir, il doit transfixer ce magma et émerger   pour nous offrir l’accès à une connaissance lisible, allégée  et assimilable, pour ne pas devenir  une espèce  en  voie  de  disparition. Désormais nous devons penser  GLOBAL.1

1 « LE SOLEIL DANS LA PEAU »  Patrick Moureaux, Jean- Marc Bonnet-Bidaud, Alain Froment, Aymeric Petit. éditions Robert Laffont 2012

1 Commentaires pour cet article

  1. TABARY Marc dit :

    Une existence au ralenti prend vite le gout d’un voyage improvisé. Sachons stopper la spirale du monde extérieur afin d’avoir le courage de se retrouver pour se poser les bonnes questions. L’ennui n’est en rien néfaste à une construction intérieure et la possibilité de rever.
    Alors oui la réflexion au soleil est alors un merveilleux outil d’épanouissement et de se projeter dans le temps( avec crème spf of course!…)…Tout est bon à bon escient

Ecrire un commentaire

Twitter

  • No Tweets Available

Archives